Sagesse du monde

Grandir, s'épanouir en approchant la sagesse de diverses cultures.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YLA




MessageSujet: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Jeu 30 Déc - 20:55

LE BOUDDHISME

Le chef spirituel du bouddhisme s’appelait Siddharta Gautama et a vécu au VI e siècle avant J.C. C’est lui, le Bouddha.Mais son enseignement n’a été connu que de nombreuses années plus tard, quand ses élèves ont répandu ses préceptes.
Le bouddisme est souvent présenté comme une religion, mais le Bouddha n’a jamais parlé de l’existence d’un Dieu.
En fait, on ne peut pas réduire le bouddhisme à une religion, car c’est un ensemble philosophique, moral, psychologique, même si certains bouddhistes vénérent le bouddha comme un dieu ( et lui élèvent des autels ).

De quoi parle-t-il ?

Il donne un certain nombre de préceptes , qui ne sont pas des ordres, mais des guides pour évoluer dans l’existence.
On appelle cela « la culture de l’éveil ».
Ces préceptes sont nés de la force spirituelle de bouddha et de son observation humble des choses de la nature.

Cet enseignement est une méthode ( « la patique du dharma ») qui indique des choses à faire et non des croyances.
Il n’apporte pas des réponses à des questions, mais est une source pour trouver des réponses.

On parle beaucoup de la ré-incarnation à propos du bouddhisme : l’âme ne disparaît pas avec le corps et renaît sous la forme d’une énergie psychique sous une autre forme. Plus on a évolué et plus cette forme sera riche, et moins on a évolué et plus cette forme sera vile…
Mais de nombreux bouddhistes pensent que cette idée de ré-incarnation n’est qu’une image, pour illustrer le lent apprentissage et l’éveil de chacun avec ses erreurs et ses succès, au fil du temps…


Alors, quels sont les grands préceptes du bouddhisme ?

Je vais essayer de les regrouper en en expliquant le sens :

-à la base, on trouve l’idée que tout être est soumis à la souffrance, qu’il faut en comprendre les causes , qui sont liées à l’attachement et au désir, savoir renoncer si ce désir ou cet attachement nous fait souffrir, et susciter un chemin de vie, un eveil, pour faire cesser la souffrance…C’est le chemin du « juste milieu ».

-il faut évoluer, se remettre en cause, apprendre de nouvelles choses, changer de point de vue…
Le bouddha raconte la légende des aveugles à qui il demande de dire quelle est la chose qu’ils ont devant eux. Ne la voyant pas ( il s’agit d’un éléphant), l’un touche la queue et déclare que c’est une corde, l’autre touche les côtes et dit que c’est un mur, et le troisième touche la trompe et dit que c’est un tube…De même, chaque chose peut être comprise sous différents aspects et différents points de vue…

-il faut savoir aider l’autre en lui apprenant ce qu’il doit changer dans son comportement pour évoluer et non pas attendre patiemment qu’il comprenne et change tout seul.

-tout disparaît un jour ( dans une seconde ou dans des années). C’est l’impermanence des choses.

-le manque d’instruction ou d’évolution spirituelle entraine une vie de souffrance : le bouddhisme est plein de conseils, de légendes, pour aider à évoluer. Souvent les messages ne sont pas clairs, car c’est plutôt un état d’esprit qu’un ensemble de principes à suivre.

-savoir écouter ses émotions mais apprendre à les gérer avec son cœur et sa raison, pour ne pas tomber dans l’excès .

-apprendre les bons gestes et développer l’intuition par les arts martiaux, internes et externes, pour apprendre à envisager la vie de la même manière, avec les autres, la nature…Apprendre à maitriser ses sens.

-se fier à son 3e œil , c'est-à-dire celui de l’esprit, intuitif et ouvert aux autres, qui voit les choses telles qu’elles sont au-delà des apparences.

-avoir le « sourire intérieur », c'est-à-dire développer ce qui nous amène à la paix, l’harmonie et l’intelligence dans la vie et dans nos relations aux autres.

-s’intéresser à l’action plutôt qu’au but : notre société privilégie les buts : avoir ceci, cela etc… Le bouddhisme conseille de s’intéresser aux moyens : seul le présent compte, les étapes intermédiaires sont importantes et nécessaires pour atteindre un but, que l’on ne doit pas se fixer trop loin ou trop difficile. Un résultat différent de celui qu’on attend n’est pas forcément mauvais.

-méditer : ce n’est pas une prière, mais une ouverture du champ des choses conscientes et inconscientes, une liberté plus grande de l’individu à l’intérieur de lui-même.

-Cultiver la logique comme un art. Toute chose que l’on affirme doit pouvoir être prouvée.

-le bouddhisme donne des conseils mais pas des principes : par exemple, il ne conseille ni le pacifisme ni la guerre, mais il enseigne à être un pacifiste et à savoir être un guerrier : les deux aspects vont se compléter et faire un être capable de paix mais sachant se défendre.

-apprendre à lâcher prise face à ses responsabilités car celles-ci sont souvent écrasantes : pendant quelques instants, savoir s’arrêter et ne plus se sentir responsable de rien, se sentir libre . Ensuite on affrontera mieux les charges qui nous incombent.

-se détacher des choses, mais sans devenir insensible, faire ce que l’on a à faire.

-savoir s’émerveiller comme un enfant des choses de la vie, savoir s’en étonner.

-avoir de la compassion : pas seulement comprendre les autres, mais ressentir en nous leur souffrance comme si on la vivait soi-même. Cela suppose de savoir écouter, apprendre des autres, sentir les choses avec eux , mais garder son identité propre afin de pouvoir être capable de les aider.

-Se montrer bienveillant, généreux, calme, simple et attentif.

-s’abstenir de paroles inutiles ou calomnieuses

-s’abstenir de convoiter, ou de prendre ce que l’on ne nous a pas donné.

-ne pas nuire aux êtres vivants, ni retirer la vie


Voilà, en gros, l’ensemble des préceptes du bouddhisme. Comme on le voit, ce ne sont pas des croyances, mais des aides pour mieux vivre sa vie…

Il y a, comme toujours, certaines déviances, qui n’ont rien à voir avec le bouddhisme, par exemple des personnes trop dogmatiques, intolérantes, ou trop détachées, qui en deviennent froides, ou celles qui veulent se montrer » éveillées » et se trimbalent dans la vie avec un air de toujours marcher sur un nuage, les yeux dans le vague !...
Cela ressemble à du bouddhisme, mais ça n’en est pas !

Ah ! dernier précepte, et pas des moindres :

-Il ne faut pas suivre des modèles mais être soi-même



Voilà, j’espère que c’est assez clair, j’ai essayé de synthétiser l’essentiel de ces idées.
Je m’intéresse à ces conseils de vie qui m’aident à évoluer dans ma vie et dans mes relations, qui m’aident à sans doute m’améliorer et surtout à me sentir bien, sereine et ouverte aux autres…Mais ce n’est pas une religion pour moi, plutôt une philosophie, une manière de vivre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angel




MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Ven 31 Déc - 0:20

merci ma YLA pour ces petits "rappels"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YLA




MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Ven 31 Déc - 15:25

Voui, voui, une petite piqure de rappel de temps en temps ne fait pas de mal !

A TOI mon Angel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunazen
Admin



MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Sam 1 Jan - 14:53

Je n'ai jamais vu le bouddhisme comme une religion mais comme une philosophie, un ensemble philosophique comme tu le dis.

La culture de l'éveil, c'est exactement ainsi que je vois le bouddhisme.

Merci pour ce rappel fondamental.

_________________
Que la chaleur du soleil te réchauffe le cœur Invité

«Se connaître soi-même, c'est s'oublier. S'oublier soi-même, c'est s'ouvrir à toutes choses.»
[ Maître Dôgen ] - GenjoKoan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sagesse-du-monde.forumgratuit.org
Eolia




MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Sam 1 Jan - 19:33


-il faut savoir aider l’autre en lui apprenant ce qu’il doit changer dans son comportement pour évoluer et non pas attendre patiemment qu’il comprenne et change tout seul.
Alors là c'est pas gagné . Les gens se plaignent, pleurent sur leur sort mais quand il s'agit de se remettre en question pour que les choses changent c'est une autre histoire

En tout cas merci pour le rappel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YLA




MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Sam 1 Jan - 20:04

Voilà, il me semble, une bonne occasion de poster ici ce texte que tu m'as envoyé il y a peu...Cela te porte à réfléchir en ce moment je pense ?

Je pense qu'il ne faut pas te culpabiliser , ni rester sur une déception après avoir voulu aider une personne qui n'a pas réagi, car tu as parlé avec ton coeur, et c'est le principal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eolia




MessageSujet: Non Yla   Sam 1 Jan - 20:33

Je ne dis pas cela juste pour une personne mais c'est plutôt une constatation générale.

De plus j'avais trouvé très juste une réflexion de ta part disant que pour qu'une personne adopte une solution il fallait qu'elle est l'impression qu'elle vienne d'elle. Ce qui revenait à dire qu'on devait faire en sorte de l'amener à trouver elle même la solution sans qu'elle est l'impression qu'on lui avait donné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YLA




MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Sam 1 Jan - 22:01

En fait, je pense que cela n'est pas vrai pour tous, mais je disais cela en général : beaucoup de personnes vont découvrir une vérité sur elles-mêmes à la suite d'un évennement de leur vie, elles vont te dire par exemple :
"tu vois, je pense que j'avais tort de m'acharner à toujours vouloir être parfaite en tout"
alors que cela fait quelque temps déjà qu'on le leur disait;
Mais elles ont besoin que cette découverte vienne d'elles;

c'est un peu comme les leçons de la vie : on ne peut vraiment les intégrer qu'en les vivant nous-mêmes, tous les discours du monde ne pourront pas avoir autant d'effet.

Cependant, je pense que c'est une preuve d'avancée et de sagesse que d'accepter la critique et les conseils d'autrui, humblement, quand ils nous viennent de personnes qui nous aiment ou nous apprécient, et cela nous permet d'avancer plus vite, même si c'est parfois désagréable à entendre.
Si nous attendons de découvrir nos erreurs par nous même sans nous servir de l'expérience des autres, cela peut prendre beaucoup de temps, cela peut aussi ne jamais arriver à cause de nos peurs d'affronter nos peurs intérieures...

Je pense d'ailleurs que nous devrions toujours nous interroger lorsque nous nous apercevons que nous répétons plusieurs fois les mêmes erreurs, essuyons toujours les mêmes échecs, c'est en général parce que nous ne voulons pas voir que nous poursuivons des schémas programmés dans l'enfance et qu'il faudrait faire sauter...Pour être enfin nous-même.

C'est pourquoi, oui, je pense qu'il faut savoir dire les choses que nous pensons devoir dire pour aider l'autre, et puis ensuite laisser le temps , la vie et le libre choix de l'autre faire leur oeuvre...,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunazen
Admin



MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Dim 2 Jan - 17:39

"Cependant, je pense que c'est une preuve d'avancée et de sagesse que d'accepter la critique et les conseils d'autrui, humblement, quand ils nous viennent de personnes qui nous aiment ou nous apprécient, et cela nous permet d'avancer plus vite, même si c'est parfois désagréable à entendre." (Yla)


Je suis entièrement d'accord avec cela. La critique quand elle vient de personnes qui nous aiment est constructive mais il faut bien entendu qu'on l'accepte.

Les critiques et conseils sont utiles à condition qu'on ne les rejette pas de suite.



_________________
Que la chaleur du soleil te réchauffe le cœur Invité

«Se connaître soi-même, c'est s'oublier. S'oublier soi-même, c'est s'ouvrir à toutes choses.»
[ Maître Dôgen ] - GenjoKoan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sagesse-du-monde.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?   Aujourd'hui à 0:22

Revenir en haut Aller en bas
 
DE QUOI PARLE LE BOUDDHISME ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la Tibétaine , chanson d'Yves Duteil
» [4eme] Parle-t-on de registre en 4e / au collège ?
» Le Cosmos et le Lotus
» Ca me donne quoi de lire le coran
» L'Eglise, de quoi parle-t-on?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sagesse du monde :: Sagesse du monde :: Bouddha-
Sauter vers: